Comment les choisir - équilibre du savon

Choisir les bonnes huiles est très important, d'une part parce que ce sont-elles qui font le savon et d'autre part ce sont donc elles qui donnent les propriétés du savon. Il faut donc que le savon soit doux, qu'il produise quand même un peu de mousse - surtout pour les enfants et pour les hommes- qu'il soit assez dur mais pas trop, enfin tout plein de critères qui sont personnels!


Qu'est ce que je vais vous apporter si c'est personnel? Je vais tout simplement vous aidez à équilibrer votre savon pour lui apporter plus de ceci ou plus de cela afin que vous ayez le savon dont vous réviez - niveaux caractéristiques et théorique car la pratique est bien différente!


Deux liens sont importants pour ces étapes :
Les qualités du savon
La liste d'huiles

Le 1er lien vous indique quels sont les acides gras qui apportent chaque caractéristiques. Je vous fais un petit tableau mais en français!


Dureté Décapant Mousse abondante
Mousse onctueuse
Hydratation
Laurique Oui Oui Oui    
Myristique Oui Oui Oui    
Palmitique Oui     Oui  
Stearique Oui     Oui  
Ricinoleique     Oui Oui Oui
Oleique         Oui
Linoleique         Oui
Linolenique         Oui


Par exemple pour avoir une mousse plus onctueuse on doit choisir des huiles qui ont beaucoup d'acide palmitique, stéarique ou ricinoleique. Comment faire donc? bien c'est très simple il suffit d'aller sur le second lien. Ici les huiles seront classées selon l'acide gras sélectionné (ou selon l'indice de saponification ou l'INS) En selectionnant ces trois acides un par un on remarque que l'huile de palme, de ricin ainsi que les beurres exotiques apporteront une mousse onctueuse.


Faites de même pour chaque caractéristique en n'oubliant pas que les nombres sont donnés à titre indication et qu'il n'y a rien de meilleur que vos tests personnels!


D'autre part, grâce au forum de Caly je suis sur une piste pour la quantité de glycérine dans le savon. Cela dépendrait de chaque huile incorporées, d'après ma théorie les huiles riches en acide stéarique et palmitique ne produiraient que très peu de glycérine, contrairement aux huiles riches en acide laurique et myristique. Je ne sais pas à combien s'élève la différence, je ne sais pas si c'est minime genre 5% d'écart  ou si c'est beaucou plus. Théorie à creuser, mon prof de cosméto va m'éclairer!